Sleight of Mouth : Les techniques d'argumentation ULTIMES (partie 2)

techniques argumentation sleight of mouth

Dans la Partie 1, nous avons analysé les deux premières approches à Sleight of Mouth, ce modèle psychologique des techniques d’argumentation et de modification de croyances :

  • Catégorie 1 : Argumentation logique et rationnelle
  • Catégorie 2 : Appel aux émotions

Il est maintenant temps de passer à la catégorie 3, l’argumentation out-of-the-box qui rassemble principalement les patterns « joker ».

Sleight of Mouth est un ensemble de techniques d’argumentation, aussi appelées « patterns », pensées pour mieux maîtriser une conversation. Cela compacte les techniques d’argumentation essentiellement utilisées pour avoir de la répartie, pour contre-attaquer verbalement, et pour jouer avec les arguments comme on joue au ping pong. Sauf qu’ici, ce sont des mots et des mécanismes pyschologiques qui sont smashés…

Techniques d'argumentation Sleight of Mouth : Les patterns joker

La dernière approche des arguments Sleight of Mouth permet de contourner deux facteurs critiques essentiels dans une argumentation : La logique et l’émotion. Penser en dehors de ces deux facteurs vous donne une longueur d’avance car la conséquence immédiate est un « bug » pour l’interlocuteur (la fameuse rupture de pattern). En effet, cette technique d’argumentation obligera l’autre à se mettre en pause afin de comprendre votre phrase tordue… Mais sensée. 

Rappelons que les patterns Sleight of Mouth sont utilisés dans n’importe quel ordre et peuvent former des combinaisons d’arguments très intéressantes. Par exemple, la combinaison [argument logique] + [argument émotionnel] + [argument mindfuck]. Élégance, classe et efficacité argumentaire. Sleight of Mouth, en somme.

Une vue d'ensemble sur Sleight of Mouth:

Sleight of Mouth rassemble des patterns constituant un modèle de réponse argumentaire immédiate dans une conversation. 

Le modèle est organisé de manière à proposer des patterns (une quinzaine en tout) en réponse à toute phrase exprimant une croyance.

Par définition, une croyance est le plus souvent exprimée par « A » implique/signifie/donc « Z ». Par exemple, la croyance « le monde est mauvais » est motivée par une cause. La cause trouvée, la croyance s’exprime par « cause » implique « le monde est mauvais ». Soit « A » ==> « Z ».

Chaque pattern adresse différemment la même croyance. Reprenons à présent l’exemple précédent.

Phrase de départ :
« A » implique « Z »

(Ex : « Tu es en retard » donc « Tu t’en fiches de ton travail »)

Techniques d'argumentation Sleight of Mouth #3 : Catégorie "mindfuck"

La catégorie « mindfuck » comporte les techniques d’argumentation les plus abstraites, sortant de l’ordinaire et des réponses possibles et prévisibles. Généralement, personne ne s’attend à un argument de la catégorie 3, ce qui rend celui-ci redoutable et dangereusement capable d’entraîner un de ces « bugs » (c’est-à-dire une rupture de pattern) si chers à Milton H. Erickson, le père de l’hypnose moderne.

Catégorie "mindfuck"

  • Argumentation irrationnelle
  • Pensée alternative
  • Redoutables
  • Fonctionnent même après réflexion

Personnalité type

  • Toute personnalité
  • Fonctionne encore mieux si précédée par d'autres patterns Sleight of Mouth

Technique d'argumentation : Dézoom (chunk out)

« A » et « Z » appartiennent à un ensemble encore plus grand.

Donc « Être à l’heure »  constitue selon toi tout ce qui mène à s’en foutre du boulot ? Cela devrait constituer le fonctionnement général d’une entreprise ? D’un pays ?

– Euh… ?
Pouf ! Bug ! Non seulement on remet en question la cause, mais par extension tout ce qui crée l’argument, en fait le débat n’est même pas important. En fait rien ne compte ? Mais alors qui sommes-nous ? 

Attention toutefois lorsque vous maniez cette technique extrêmement efficace… Et n’exagérez pas trop non plus.

Technique d'argumentation : Zoom (chunk in)

« A » est quoi exactement ? Et « Z » ?

Si, par « être en retard » tu entends préméditer mes actes et ce, en toute bonne conscience et avec l’envie probable de tout foutre en l’air, alors oui, peut être que ça voudrait dire que je m’en fous. Mais on peut aussi constater que « être en retard » peut aussi dire « se lever du pied gauche », « rater un train », « être coincé dans les bouchons »… Qu’est-ce que tu veux dire EXACTEMENT par « être en retard » toi ?  Et par « s’en foutre du travail » ? Qu’est-est-ce que c’est réellement pour toi ? Enfin, je veux dire « s’en foutre » c’est quoi pour toi ? Et de quel travail tu parles ? Je suis sur 4 missions en ce moment. J’aimerais mieux comprendre toute cette histoire […]

On fait exactement l’inverse du dézoom. C’est-à-dire qu’on cherche ici à préciser les termes, à fouiller dans le détail du détail du détail et dénicher la moindre incohérence, la plus petite absurdité, qui remettrait tout en question.

Mis à part le fait qu’en insistant là-dessus, il est probable à 99,9% que vous mettiez fin au débat, parce qu’on finit TOUJOURS par trouver quelque chose qui cloche (Socrate le savait bien), attention à ne pas surexploiter la technique au risque que l’on vous prenne pour la personne la plus exaspérante du continent…

Technique d'argumentation : Changement de sujet

Ce n’est pas que « A » n’implique « Z » ou non. C’est que « Y« .

Qu’être en retard amène ou pas à s’en foutre du travail est une chose. Je suis d’accord que c’est important mais là n’est pas la question. La vraie question c’est si je suis productif ou non. Pour cette entreprise. L’efficacité, en somme.

Bon, ben… Parlons d’autre chose. Si c’est pertinent, changement de sujet garanti. L’interlocuteur ne s’en rendra même pas compte.

Technique d'argumentation : Hiérarchie des priorités

Le plus important, c’est « Y«  et non pas « A« .

Ce qui compte réellement c’est combien je donne ici ; ma productivité, mon implication, mes résultats, plutôt que ma ponctualité. Le plus important est de bien travailler.

Dans l’idée, c’est à peu près la même chose que la technique du changement de sujet, mais appliqué à la cause A, sans prendre en compte l’effet Z. On trouve simplement quelque chose de plus important pour remplacer A

BONUS : Méta-frame (out-of-the-box)

« H«  est bien et implique « A » .

Les pays scandinaves sont très en avance et ils instancient des horaires plus flexibles à leurs employés. Ça a complètement propulsé la productivité de toutes leurs boîtes là-bas. Je pensais que tu étais un manager proactif, du côté des nouvelles techniques… 

Bon, là on atteint le sommet. 

La meta-frame est une technique extrêmement puissante car elle s’attaque à plusieurs axes :

  1. Tout d’abord, elle déstabilise en forçant une focalisation sur l’extérieur du débat (les pays scandinaves)
  2. Puis elle recontextualise en forçant une conséquence logique (implique la cause « A »).
  3. Enfin, elle prend à l’ego en jouant sur la technique d’étiquetage positif.

Le tout donne une ambiance d’hésitation très pratique pour parler de tout et de rien en attendant que la situation s’efface d’elle-même. 

Même si elle est osée… Pourriez-vous répondre rapidement à un argument similaire ? C’est-à-dire sans balbutier, dire « si, mais », etc ? C’est difficile, principalement à cause du facteur « ego » (manager proactif) auquel on veut réellement s’identifier.

Sleight of Mouth : Un modèle de techniques d'argumentation pas comme les autres...

Les patterns, ou techniques d’argumentation Sleight of Mouth sont très efficaces mais peuvent être dangereux. Ils sont disposés ici et présentés dans le but d’une amélioration relationnelle ou dans un contexte d’autodéfense. Il va sans dire que l’on peut les utiliser un peu comme on veut et dans tous les sens. 

Rien n’oblige à les classer par catégorie, ni même à les expliquer ou à en tirer les meilleurs usages. Nous avons simplement pensé qu’il serait intéressant d’analyser leur utilité au cas-par-cas,en fonction du moment, de la personnalité de l’interlocuteur, et de votre intuition.

Pour les maîtriser, testez-les donc, amusez-vous, mais toujours avec une bonne intention, s’il vous plaît. Il est trop facile de faire du mal inutilement. Et il est trop utile de faire du bien simplement.

Stop ! Avant de partir !

Si vous avez trouvé cet article utile, n’hésitez pas à le commenter, le partager, ou en parler à votre entourage ! 

Sat Nam 💜

Une opinion ? Un débat ? Goooo!

%d blogueurs aiment cette page :