Mentalisme : Obtenir une information sans poser de question

obtenir une information mentalisme

Le mentalisme est un art du spectacle qui se focalise sur l’analyse d’autrui pour obtenir une information en faisant passer ces techniques pour de la magie. Les questions du type “interrogatoire” dans une discussion créent plus de malaises qu’autre chose : Les gens ne supportent pas qu’on se mêle de leurs oignons.

 Une manière rudement efficace d’obtenir une information à la manière d’un mentalisme, donc sans poser de question, est… (Roulement de tambour) :

Enlever le point d’interrogation.

Simple, mais radical. Et il y a une méthode pour ça !

Obtenir une information : la méthode

Il y a une seule règle d’or. Si vous la suivez, tout ira bien : La question, c’est eux qui se la posent.

Dans le domaine du mentalisme, une seule idée est à garder en tête pour obtenir une information que vous recherchez tout en gardant la personne à l’aise : 

Faire en sorte qu’ils aient envie d’en parler. 

C’est un des principes de base de l’influence : les gens ont horreur qu’on leur dise quoi faire. C’est normal, une idée vous semblera toujours meilleure si c’est votre propre idée plutôt que si elle vient de quelqu’un d’autre. 

L’idée du mentalisme est d’amener logiquement les gens à se poser la question que vous voudriez leur poser. Ecoutez-les ensuite répondre à leur propre question. Qui, en fait, était l’information que vous vouliez obtenir.

Cette méthode vous permettra également de juger de la qualité de la confiance installée dans la relation.

Obtenir une information avec le mentalisme : La question indirecte

On reste subtil, et élégant.

"Je me demande si..."

Ça, ça vous permettra d’amorcer un dialogue interne chez votre interlocuteur. Cette technique, la suggestion, se base sur un pilier de l’hypnose, découvert bien sûr il y a très, très longtemps. Vocaliser une réflexion coupera court à toute pensée de l’autre et le focalisera essentiellement sur ce que vous êtes en train de dire. La personne sera en train de se poser exactement la même question que vous. Suffit juste de laisser un blanc, et c’est bon !

C’est une des manières les plus efficaces pour obtenir une information en mode mentalisme, avec la technique de la supposition (juste en-dessous).

Du coup, je me demande si vous pouvez essayer d’imaginer des questions qui commencent par ça…

"J'imagine que..."

Ce début de phrase est au coeur du mentalisme lui-même.

Là, vous hackez directement dans le code d’un cerveau. Cette technique se base sur le principe de la supposition (“je suppose que” marche aussi of course). C’est comme lancer indirectement un challenge à votre interlocuteur. C’est comme si vous le mettiez au défi. 

En technique de base du mentalisme, obtenir une information de cette manière devient très facile après ça puisque votre interlocuteur(-trice) sent que c’est à son tour de parler. Vous ne l’avez même pas “agressée” avec une question directe. C’est comme si vous sous-entendiez : 

“Alors, j’ai bien lu tes pensées ?”

Dans le mentalisme, il s’agit d’un pilier du légendaire cold-reading. J’imagine que vous visualisez une application pratique là, maintenant…

Obtenir une information avec le mentalisme : La fausse affirmation

Dites-vous bien que si la première technique de mentalisme n’a pas marché (NB : Si c’est bien fait, c’est impossible), celle-ci fait l’effet d’une bombe nucléaire pour obtenir une information.

"Tu dois être..."

Boum, vous allez chercher l’ego. Suivez ça d’une aberration pas possible et faites une tête de poisson quand votre ami(e) vous contredit avec fougue. La réponse que vous aurez dépassera certainement en détails tout ce que vous pouviez imaginer…

Votre intention : “Tu as de l’argent sur toi ?”

Dites plutôt : “Tu dois être vraiment pauvre en ce moment”

La supposition, le sous-entendu, l’implication. Ce sont les outils les plus intéressants à maîtriser, pour obtenir une information subtilement. Un grand classique, encore, dans le monde du mentalisme…

"Mais toi de toute façon tu..."

Plus communément appelée la technique de la rumeur. L’idée :

  • Faire une affirmation qui n’est pas vraie ;
  • Qui va à l’encontre de ses désirs ;
  • Et laisser croire que tout le monde pense ça.

Encore une fois, vous allez chercher l’ego. Imaginez votre panique dans la rue, si un ami vous dit que vous avez une énorme tache horrible sur le dos de votre pull… Allez chercher la fierté, et utilisez-la comme pivot.

– Mais toi, de toute façon, tu ne joues d’aucun instrument.

– Quoi !? Ah si, je joue du piano depuis 10 ans et de la guitare aussi ! 

Les interrogateurs professionnels connaissent très bien cette technique. Sauf qu’eux ne l’utilisent pas pour “créer un super moment” et détendre l’atmosphère…

En gros...

Les techniques de mentalisme pour obtenir une information sont nombreuses et extrêmement puissantes. Elles sont donc à utiliser avec précaution et parcimonie, et toujours comme des outils pour créer un bon et confortable niveau de rapport et de confiance.

Les techniques expliquées ici (la question indirecte, la fausse affirmation) sont également des grands déclencheurs de body language. La plupart des gens réagissent instantanément avec différents marqueurs corporels qu’il peut être très intéressant d’observer… En toute subtilité bien sûr 😉

Stop ! Avant de partir !

Si vous avez trouvé cet article utile, n’hésitez pas à le commenter, le partager, ou en parler à votre entourage ! 

Sat Nam 💜

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *